Bonjour toutes,
Pour travailler en autonomie à la guérison et à l’éveil de votre féminité, je vous propose de prendre un temps pour elle, pour vous !
Le rituel de la solitude intentionnelle permet déjà à lui seul de créer un espace où on peut se reconnecter à soi. N’hésitez donc plus à prévoir régulièrement des moments de solitude afin de vous retrouver.
Lors de ces temps privilégiés vous pouvez vous livrer à des méditations, visualisations, relaxations… pour guérir et activer les énergies féminines mais aussi pour rentrer en contact avec elle.
1 . Choisissez un environnement paisible. Vous pouvez créer une atmosphère propice à la relaxation, au bien-être tout en laissant votre sensibilité féminine pour la beauté s’exprimer. Personnellement, j’aime prendre le temps de créer cet espace en conscience : allumer un bâton d’encens pour réveiller mon sens de l’odorat puis mettre en route ma fontaine et/ou mettre de la musique, faire vibrer mon bol tibétain, décorer la pièce avec des fleurs, des bougies, des pierres, des coquilles, des tentures, des couleurs en accord avec mon état du moment, … et si vous êtes aptes à le faire, je vous recommande de purifier votre espace.
2 . Portez des vêtements confortables. Vos vêtements peuvent à la fois être confortables et féminins, n’oubliez pas que c’est votre moment, vous allez vous reconnecter avec votre féminité. Choisir en conscience les tissus, les couleurs, les matières, les formes qui vont vous couvrir est aussi un temps important de ce rituel.
3 . Décidez combien de temps vous voulez méditer ou laissez-vous porter.
4 . Étirez-vous ou dansez librement. La méditation se fait assise et peut durée un certain temps, se libérer de ses tensions avant de commencer est une bonne façon de prendre soin de soi et de commencer à se connecter à la douceur et la bienveillance féminine.
5 . Asseyez-vous dans une position confortable. Traditionnellement, la méditation est pratiquée au sol, assis sur un coussin, dans la position dite du lotus ou du semi-lotus. La pratique au sol permet d’accéder plus facilement à l’ancrage en étant proche de Terre-Mère. Mais si cette posture est difficile ou inconfortable pour vous, choisissez une autre posture qui vous permet d’avoir le dos bien droit et d’être à l’aise, de préférence en gardant les pieds en contact avec le sol.
6 . Fermez les yeux. La méditation peut être réalisée avec les yeux ouverts ou fermés. En choisissant de fermer les yeux, vous aurez plus facilement accès à votre monde intérieur, vous pourrez tourner votre regard en vous-même, empêcher les stimulations visuelles extérieures et vous pourrez mieux vous concentrer.
7 . Connectez-vous à votre respiration. Respirez en conscience sans chercher à modifier vos inspirations et expirations, laissez-les aller et venir en vous concentrant sur les mouvements physiques (physiologiques et sensations) qu’elles engendre en vous (surtout sans jugement, sans analyse). Si vous souhaitez travailler sur votre respiration faites le en dehors de ces séances de méditation pour que la respiration choisie soit naturelle (abdominale, médiane ou haute).
8 . Videz votre esprit. Essayez de vider votre esprit de toutes pensées pour laisser place à un objet, une phrase, un mantra … de concentration. Il est naturel au début de ne pas parvenir à faire le vide. Surtout ne vous laissez pas décourager par ça, bien au contraire, c’est la preuve que vous avez besoin de libérer votre esprit d’un mental trop présent. N’oubliez pas c’est en forgeant qu’on devient forgeronE  !
9 . Récitez un mantra. C’est une forme courante de méditation, qui vous amène à répéter un mantra encore et encore, jusqu’à déconnecter votre esprit et entrer dans un état méditatif profond.
Pour vous aider, je vous propose un mantra du principe féminin : ADI SHAKTI en chanson, que vous pourrez répéter et/ou chanter lors de vos séances. C’est un mantra accessible à toutes même aux débutantes. Je vous mets la traduction sous la vidéo.
Vous pouvez également choisir de créer votre propre phrase ou de choisir un mot qui exprime pour vous la féminité et les répéter comme un mantra.
Par exemple : j’ancre dans mon existence mon énergie féminine  / je suis guidée par mes propres pouvoirs de création / je réceptionne les informations de lumière et d’amour.
Le féminin est créatif alors n’hésitez pas à le laisser s’exprimer !
“Adi Shakti, Adi Shakti, Adi Shakti, Namo Namo (Je m’incline devant la Puissance Primordiale)
Sarb Shakti, Sarb Shakti, Sarb Shakti, Namo Namo (Je m’incline devant la puissance et l’énergie qui englobent tout)
Pritam Bhagwati, Pritam Bhagwati, Pritam Bhagwati, Namo Namo (Je m’incline devant ce que Dieu crée)
Kundalini Mata Shakti, Mata Shakti, Namo Namo (Je m’incline devant le pouvoir créateur de la Kundalini, la Puissance de la Mère Divine)”
Options :
10 . Concentrez-vous sur un objet. Nous souhaitons que ce rituel méditatif fasse appel aux énergies féminines qui sommeillent en vous. Je vous invite donc à choisir pour cet exercice un talisman, une amulette, un totem, une pierre ou même un objet simple du quotidien. L’important est que vous sentiez en cet objet une énergie forte, une représentation physique de votre féminité et la possibilité d’y ancrer une connexion rapide avec elle. Je m’explique, si vous prenez toujours le même objet de contemplation pour ce rituel, vous allez ancrer en lui cette connexion avec votre femme sauvage, par la suite il vous suffira de rentrer en contact avec cet objet de façon visuelle ou physique pour y avoir accès.
À l’image de ce que vous faites avec le mantra, vous laisserez l’objet choisi remplir votre esprit et vous permettre d’atteindre un niveau de conscience plus profond. Cette forme de méditation se pratique généralement avec les yeux ouverts pour regarder l’objet mais vous pouvez aussi la pratiquer les yeux fermés en visualisant l’objet qui vient à votre conscience. À force de contempler l’objet votre vision périphérique commencera à s’estomper, l’objet occupera alors tout votre espace visuel. Une fois concentré entièrement sur l’objet, vous devriez ressentir une profonde impression de sérénité.
11 . Pratiquez la visualisation. La visualisation n’est pas réellement une méditation mais elle peut l’accompagner. Pour moi, elle laisse beaucoup de place à l’intuition et à la créativité. Pratiquée en fin de séance je la trouve plus efficace et agréable.
Pour ce rituel je vous propose de visualiser un lieu dans lequel pour vous la féminité qui vous habite pourrait évoluer en paix, en joie, entourée d’énergies positives. Quand ce lieu se sera présenté à vous, vous allez l’explorer; explorer les bruits qui y vivent, les couleurs qui le composent, les odeurs qui se dégagent, les sensations qu’il vous procure … Vous pouvez aller plus loin en vous visualisant vous ou la représentation de votre féminin évoluer dans ce lieu; que fait-elle, que ressent-elle, quelles sont les énergies qui l’habitent, les sensations dans son corps, quelles sont ses pensées, … Il n’est pas nécessaire de visualiser de façon très « construite ». Prenez ce que votre esprit vous offre, ne faites pas d’effort de visualisation, laissez venir les images ! Laissez-vous pénétrer par les images, les sons, les parfums, les sensations, les énergies.
À chaque nouvelle séance, vous pourrez revenir en ce lieu s’il vous a plu ou en créer un nouveau. Tout ce qui compte, c’est que ce lieu soit unique, soit le vôtre et soit le reflet de votre âme.
Profitez aussi longtemps que vous le souhaitez, vos pouvoirs de visualisation et d’intuition se développeront et deviendront de plus en plus forts et réels.
Au moment de quitter le lieu, remerciez-le, revenez progressivement, à votre rythme au monde qui vous entoure, en vous accompagnant par quelques respirations profondes, puis ouvrez les yeux doucement.
Ne reprenez pas une activité soutenue directement après la séance, soyez douce et bienveillante envers vous-même !
Avec tout mon coeur et mon amour,
Anastasia