J’ai écris cet exercice pendant l’été. Je le partage aujourd’hui avec vous en espérant qu’il puisse alimenter vos pratiques habituelles ou vous donner l’envie de commencer à prendre du temps pour vous.
C’est parti !
Aujourd’hui, j’ai pris le temps d’observer ma fille sur la plage. Elle s’amusait à ramasser les cailloux puis à les jeter dans l’eau. Au début, ce jeu la faisait beaucoup rire. Puis, petit à petit j’ai vu son visage changer, elle y mettait plus de force, son attention était complètement portée sur l’expulsion de ses cailloux, j’ai senti chez elle l’intention (sûrement inconsciente) de se libérer de quelque chose… à trois ans déjà ! Quand elle s’est enfin arrêtée, elle s’est assise doucement, sa respiration s’est ralentie, son regard s’est posé, un sourire paisible s’est dessiné sur son visage complètement détendu.
Après avoir profité de ce moment d’observation puis d’un bel échange avec ma fille, j’ai créé cet exercice, idéal pour votre rentrée et pour prolonger vos vacances. M’étant inspirée d’une enfant, je vous propose une séance pour petits et grands, à faire en famille ou seul(e) mais surtout à partager .
Durée de l’exercice 20-25 min.
Phase de préparation :
– trouver un endroit calme dans lequel vous vous sentez en sécurité, où vous pouvez bouger, respirer, parler …
– pensez à boire et aller aux toilettes si besoin avant de commencer la séance,
– pensez à éteindre votre téléphone et/ou prévoir de ne pas être dérangé(e),
– si possible porter des vêtements légers et souples,
– si vous le souhaitez, vous pouvez vous munir de balles de jonglage ou d’un objet que vous pouvez jeter à terre.
Phase de relaxation :
– installez-vous confortable, les pieds qui touchent le sol, les mains posées sur vos cuisses, le dos contre le siège,
– petit à petit amenez votre conscience vers vous. Pour cela, fermez les yeux, mettez les bruits extérieurs à distance, posez votre concentration sur vos bruits internes, vos ressentis, votre respiration,
– prenez le temps de bien prendre conscience de votre respiration, de l’air qui entre et qui sort, de vos poumons, votre poitrine, votre ventre qui se gonfle et se dégonfle au rythme de vos inspirations et vos expirations,
– essayez d’installer une respiration abdominale (si cela n’est pas possible, gardez votre respiration naturelle),
– sentez votre mâchoire s’ouvrir, tous les muscles de votre visage se détendre puis sentez la détente couler tranquillement dans tout votre corps, du sommet de votre crâne jusqu’au bout de vos orteils.
Phase de visualisation et respirations synchroniques :
– une fois la détente installée, visualisez une plage de sable fin, entendez le bruit des vagues, sentez l’odeur iodée, voyez le soleil couchant. Vous êtes seul(e) sur cette plage et vous y marchez tranquillement,
– apparaissent maintenant des galets noirs, ils vous empêchent d’avancer avec aisance, ils encombrent votre chemin,
– prenez le premier galet, gardez-le dans vos mains, sentez ses formes, ses contours et sa densité… vous imaginez alors que ce caillou a la capacité d’absorber toutes vos pensées négatives, tout ce qui vous encombre pour vous en libérer,
– une fois que vous y aurez déposé vos tensions… vous jetez le galet à la mer avec la force nécessaire à votre relâchement. Pour cela, vous levez le bras en inspirant, puis retendez votre respiration en exerçant une légère tension (petite contraction) dans tout votre corps puis sur l’expiration vous le lancez en vous visualisant jeter le galet. Vous pouvez recommencer cet exercice autant de fois que vous le désirez, vous pouvez prendre votre objet lourd que vous ramasserez et jetterez sur le sol en imaginant que c’est le galet,
– vous pouvez poser une intention sur chaque caillou jeté. Par exemple : « je me débarrasse de ma peur de l’échec », « je ne suis pas bête », « je ne suis pas inutile », « je ne suis pas transparente », « je n’ai pas peur de dire ce que je pense » …
Phase d’imprégnation positive :
– une fois que vous vous serez libéré(e), vous pourrez alors retrouver la plage tranquille, sentir le sable fin sous vos pieds, l’air frais caressant votre visage, vos vêtements légers sur votre peau, la beauté du soleil couchant, les nuances de couleurs, le calme autour de vous, tous vos sens sont en éveil…
– sur une inspiration imprégnez-vous de toute cette beauté, cette positivité, sentez-les à l’intérieur de vous et sur une expiration sentez-les se diffuser dans tout votre corps, dans toutes vos cellules, votre peau, vos organes, vos muscles, chaque partie de vous se nourrit de ces nouvelles énergies. Vous pouvez recommencer cet exercice autant de fois que vous le souhaitez.
Phase de totalisation et de phénodescription :
– avant de revenir au monde extérieur, prenez quelques instants pour faire un scan de votre état du moment, de vos ressentis,…
– tranquillement, à votre rythme, revenez à monde extérieur, en prenant conscience des bruits qui vous entourent, de plus en plus proche puis en ouvrant les yeux doucement. Respectez-vous, respectez votre rythme,
– quand vous vous sentirez prêt(e) je vous invite à noter vos ressentis (physiques, émotionnels) pendant la séance et au moment où vous écrivez,
– je vous conseille de faire cette séance plusieurs fois par semaine pendant un mois,
– à la fin du mois, relisez tous vos écrits et appréciez le chemin parcouru…
Avec cœur,
Anastasia – Créatrice d’épanouissement féminin